Maximo Geraldino peint depuis l’âge de 8 ans
Il enchante nos yeux et nos âmes
A travers ses tableaux colorés, joyeux et aériens
Dans beaucoup il utilise une technique de son invention
Qui rend ses tableaux uniques par le rendu en volume, et  tridimensionnelle
On se reconnecte à notre âme d’enfant et cette fraicheur qui le caractérise.
De la république dominicaine, au marais poitevin , jusqu’au ciel, le voyage est garanti !


Lèche vitrine : exposition* réunissant une sélection de photographies réalisées par le club photo du CAP (Centre d’Animation Populaire) de Chauvigny, des croquis extraits d’une bande dessinée créé par les élèves de l’association Chauvibull sur un scénario commun avec ceux de Concordanse et des citations tirées du recueil Lécheurs de pierre de l’écrivain Allain Glykos.

*Le restaurant Le Bonheur est dans le Thé accueille une partie de cette exposition. L’autre partie est visible sur les vitrines des commerces de Chauvigny.

Exposition proposée dans le cadre du festival « Le Printemps des poètes » à Chauvigny, du 8 au 24 mars 2019 qui célébrera cette année la beauté.

« Le printemps des poètes » en quelques mots :

Le collectif Lectures à Chauvigny* organisera en mars 2019 la 4e édition de son festival Le printemps des poètes. Depuis sa création, cette manifestation attire chaque année environ un millier de spectateurs sur un thème à chaque fois renouvelé. À travers cet événement, le collectif qui réunit une trentaine d’acteurs locaux, a pour objectif de tisser des liens entre les différentes associations et structures partenaires tout en mettant à l’honneur la poésie à des endroits ou l’on ne l’attendrait pas comme sur le marché de Chauvigny ou chez les commerçants. Pour décliner le thème de la beauté (thème national 2019), le collectif est naturellement entré en contact avec les compagnies de danse du territoire. L’un des moments forts du festival sera la rencontre avec Liane Daydé, l’une des plus brillantes danseuses étoiles de sa génération dans les années 50 et qui a accepté notre invitation, tout comme les trois auteurs Fabrice Caravaca, Allain Glykos et Raymond Bozier, ce dernier étant natif de Chauvigny. Des maisons d’éditions et des librairies seront également présentes. La brigade des lecteurs, quant à elle, interviendra tout au long de la manifestation qui se déroulera à Chauvigny, Poitiers et Angles sur l’Anglin.

www.facebook.com/printempsdespoetesdechauvigny/

www.leloupquizozote.org/printempsdespoetesdechauvigny

Renseignements : 0660663078

* le collectif du 4e printemps des poètes de chauvigny et ses partenaires : la mjc Jean Vasca, le loup qui zozote, le plac’art, l’Escampette, le collège Gérard Philipe de Chauvigny, la la Caisse Mutuelle Complémentaire d’Action Sociale de Poitiers (CMCAS), le lycée Camille Guérin de Poitiers, la compagnie des Puys, Behl Amics, le café des enfants, le cinéma Le Rex, Lire, vivre et goûter, un avenir, le comité de jumelage de Chauvigny, la Radio Écho des Choucas, Le Havana Café, l’Astre en moi, la librairie Les jolis mots, l’improbable librairie, la librairie Bravard, le Temps des Cerises, EPM, le dernier télégramme, le Théâtre au Clain, le Bonheur est dans le thé, Concordanse, Chauvibull, le club photo du CAP, l’atelier Anna Weill, la Fausse Compagnie, l’École des fêtes, Slam86, la ville de Chauvigny, les vitrines de Jardres et de Chauvigny, AF audiovisuel.

 

Charlotte PARENTEAU-DENOEL – Artiste photographe – « OMNIFOOD »

Après des études en histoire de l’art et en architecture intérieure, la photographie est devenue une passion en parallèle de mon travail.

Cette série de photos est consacrée à la mise en scène d’aliments du quotidien vus sous un angle différent, voire détournés.

Aucun photomontage n’a été réalisé dans cette série.
Tous les subterfuges sont réalisés à la main, sans trucage.

Charlotte PARENTEAU-DENOEL

Site : https://charlottepdenoel.com

« Le rêve de la nature » – A partir du 6 novembre 2018

Après un parcours de 15 ans dans le secteur Financier et une reconversion au métier de psychothérapeute exercé pendant plusieurs années je me suis remise à l’art et plus précisément à la peinture révélée et apprise dès mon enfance (Beaux-arts de Quimper).

Mon intérêt pictural s’orienta tout d’abord vers les mandalas sources de recentrage personnel et de réflexions intenses.

La nature fut pour moi le premier centre d’inspiration profonde.

Cette peinture, poétique pleine de douceur et de tendresse, en parfaite symbiose de l’Âme et du Cœur s’exprime à travers les œuvres aujourd’hui présentées.

 

Acrylique sur toile.

Anne-Marie VAN DEN BROUCKE

 

« L’INVITATION AU VOYAGE »

« Faites toujours que votre tableau soit une ouverture au Monde »

Léonard de Vinci

Cette fibre artistique je l’avais en moi depuis de nombreuses années et au fil du temps, mon goût pour le dessin et la couleur s’est développé et enrichi. C’est une véritable évasion. Les techniques utilisées, l’huile, l’acrylique, l’aquarelle, le modeling paste traduisent au mieux mon resssenti.

 

J’ai choisi pour thème principal de cette exposition l’Invitation au voyage pour montrer que tout au long de ce chemin pictural, on pouvait rêver, voyager vers des contrées lointaines et tisser des liens entre les peuples.

L’Afrique contrastée et colorée, le Triangle d’Emeraude, l’Inde à fleurs d’âmes, L’Afghanistan et sa mosaïque d’ethnies, le mythique désert de Gobi.

L’autre volet de cette exposition réuni quelques œuvres picturales plus diversifiées autour de la nature….

« une porte, une rue qui nous charme
un vélo posé contre un mur
du linge qui sèche
la sieste d’un chat
un joli pond en embuscade
une bibliothèque boudeuse
des basquets en guoguette
chacun de nos actes deviennent vertueux
quand soudain la poésie apparait »

https://terredeliens.org/

Le mouvement Terre de liens, apparu dans les années 90, a pour but de changer le rapport à la terre, notre bien commun (comme l’eau et l’air !), à l’agriculture, à l’alimentation en faisant évoluer la notion de propriété foncière, en soutenant une agriculture écologique viable, en encourageant la responsabilité individuelle et collective.

Il s’est organisé progressivement et se compose maintenant de différentes structures qui travaillent ensemble :

une association nationale créée en 2003 qui marque le départ de l’organisation actuelle

des associations territoriales dont celle du Poitou-Charentes qui fera bientôt partie de la Nouvelle Aquitaine

des structures financières : la foncière Terre de Liens qui achète de manière collective des terres agricoles grâce à un financement éthique, sous forme d’actions, et la fondation Terre de Liens qui assure une gestion désintéressée des terres agricoles, favorise la rencontre entre donateurs et porteurs de projets agricoles, recueille les legs et les dons. Cette acquisition de terres agricoles protège celles-ci de la spéculation foncière qui conduit soit à l’agrandissement de fermes déjà énormes, soit à l’artificialisation des sols (routes, logements, zones commerciales ou économiques, parkings…).

*****

En 2017, il y avait 139 fermes Terre de Liens avec 206 fermiers (dont 8 en Poitou-Charentes), ce qui correspondait à environ 3 300 hectares dont 5% sont occupés par des éléments naturels (haies, bosquets, lisières et mares), 45% par des prairies naturelles extensives.

Productions de ces fermes : 46% pratiquent le maraîchage, 21% font des grandes cultures (céréales, tournesol, vigne…), 24% élèvent des bovins pour leur lait ou leur viande, 16% élèvent des ovins pour la même raison. Sans oublier les œufs, les volailles, le miel, les plantes médicinales ou aromatiques !

53% des fermes transforment leurs produits et 83% font de la vente directe.

Avec Terre de Liens, l’accent est aussi mis sur le suivi des fermes et l’attention portée sur les fermiers et leurs activités. Le travail agricole doit être valorisé. Des aides, des coups de mains peuvent être envisagés, à la demande, et les photos sont pour là pour montrer une partie de la réalité de la vie dans les fermes.

*****

Pourquoi est-il urgent d’installer des agriculteurs respectueux de l’Homme et de l’environnement ?

*pour des enjeux environnementaux : circuits de vente courts et agriculture écologique limitent beaucoup la pollution de l’eau, l’air et du sol.

*pour des enjeux agricoles : sachant que, en France, 200 fermes disparaissent chaque semaine et 160 hectares de terres s’artificialisent par jour, il est très important de favoriser l’implantation des petites fermes qui, contrairement aux grosses fermes, permettent la diversification des paysages, la création d’emplois et la redynamisation des campagnes. De plus, en lutant contre la spéculation foncière qui entraîne une augmentation considérable du prix des terres, on permet l’installation de nouveaux agriculteurs.

*pour des enjeux de santé des consommateurs et des producteurs.

*pour des enjeux politiques et sociaux : en développant les échanges entre paysans et consommateurs, avec les collectivités locales et les instances agricoles et en limitant la spéculation foncière.

Il n’y a pas de ciel, pas de mer, pas de champs, pas de nuage, pas de visage, pas de corps, pas de ligne d’horizon, pas de profondeur, pas de plans, pas de contour, pas de dégradé, pas de quoi rassurer notre catalogue de références.

Dans ce désespoir de formes, à fleur de main, l’œil ose se placer à la seconde place.

Cette approche n’est pas anodine car en touchant la surface du tableau, nous nous relions au mouvement qui écoute le son du monde.

Raynald Letertre – Art-thérapeute

Diplômé de la faculté de médecine de Tours répertorié par l’Etat au niveau II (RNCP)

Membre de la guilde des art-thérapeutes Afratapem

http://atelierdesartsplastiques.blogspot.fr/Formation :

2014 : Art-thérapeute diplômé de la faculté de médecine de Tours – AFRATAPEM

2001 : Niveau Licence Arts Plastiques-Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

1989 : Ecole d’Arts Appliqués (publicité) – Poitiers

Intervenant art-plastique en milieu scolaire et en association

Art Thérapeute

Acquisitions Publiques: EDF – Conseil Régional – CNED

Parutions :

2012 : Magazine Paint & Spray (n°1)

2008: La Bible de l’Art singulier (Editions lelivredart)

1997: Art et Décoration (artistes de Poitiers)

Ventes publiques :

2016 : Etude de Mr Hervé Tailliez pour le Secours Populaire « opération Solid’art »

2009  Etude de Pierre Ségeron organisée par la FAE et Art86 – Poitiers

1994: Etude de  Maître Plassart – Poitiers

Etude Maître Chevalier au profit de l’association AIDES – Poitiers

Résidences :

2014 : Symposium d’artistes peintres à Vérankà (Hongrie)

1994 : Symposium d’artistes peintres à Pila (Pologne)

Expositions Personnelles et collectives à Poitiers, Tours, St Trojan-les-Bains, Oiron , La Rochelle, Niort, Futuroscope, Les Sables d’Olonne, Saint Savin sur Gartempe,